La puissance de La Pâque

La pâque, la pessah, c’est la puissance du renouveau. Car le mois de pâque, Nisan, est le premier mois de l’année, c’est donc un temps de renouvellement et de régénération. Je crois que Dieu fait quelque chose de nouveau dans nos vies. Il régénère nos rêves, nos pensées, nos coeurs. Ne nous embrassons pas des erreurs du passé car Dieu nous donne l’opportunité de faire mieux aujourd’hui, ce que nous avons échoué hier.

Nous vivons un temps particulier. La pâque est sans aucun doute la plus grande fête chrétienne et juive. Il s’agit de la commémoration de la sortie du peuple Hébreux d’Egypte, de la libération de l’esclavage et de la domination de Pharaon, pour entrer dans le désert et de façon ultime, dans la Terre Promise.

L’agneau pascal était une préfiguration du sacrifice de Christ sur la croix de Golgotha. Et Christ est aujourd’hui notre pâque. La puissance de libération qui été manifestée à l’époque de Moïse – Deutéronome 5:15 Tu te souviendras que tu as été esclave au pays d’Égypte, et que l’Éternel, ton Dieu, t’en a fait sortir à main forte et à bras étendu: c’est pourquoi l’Éternel, ton Dieu, t’a ordonné d’observer le jour du repos. – mais également à l’époque de Christ au moment de sa mort sur la croix, se manifeste encore aujourd’hui dans la vie des croyants. Cette puissance, c’est l’eau du Nil changée en sang, c’est l’Egypte envahit de grenouilles, c’est l’invasion de poux, ce sont les mouches venimeuses, se sont les plaies et une mortalité sans précédent des troupeaux égyptiens, ce sont les ulcères inattendus qui ont frappé les hommes et les animaux; la puissance dont il est question bien aimés, c’est l’invasion de sauterelles, et enfin les ténèbres. Cette puissance, c’est également le tremblement de terre qui a eu lieu au moment de la crucifixion du Seigneur, c’est l’éclipse solaire qui a plongé Israël dans le noir – il semble que les ténèbres et la puissance de Dieu soient souvent de connivence -, ce sont les morts qui ont ressuscité, c’est le voile du temple qui s’est déchirés.
La puissance de la pâque se manifeste à travers le nom même de cette grande fête, car pâque vient de “pessah” qui signifie littéralement “passer au dessus”.

Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Égypte. Exode12:13

Ma profonde conviction, c’est que la maladie qui avait été en contre vous, passera au dessus de vous et ne vous atteindra pas, si vous êtes dans l’alliance; c’est que la sécheresse qui avait été prononcée contre vous, affectera peut être votre entourage, mais passera au dessus de vous; c’est que la dépression qui avait été programmée pour vous empêcher d’accomplir votre destiné, ne vous atteindra pas à cause du sang de l’agneau pascal; c’est que la malédiction de vos détracteurs passera simplement au dessus de vous!

La pâque, la pessah, c’est la puissance du renouveau. Car le mois de pâque, Nisan, est le premier mois de l’année, c’est donc un temps de renouvellement et de régénération. Je crois que Dieu fait quelque chose de nouveau dans nos vies. Il régénère nos rêves, nos pensées, nos coeurs. Ne nous embrassons pas des erreurs du passé car Dieu nous donne l’opportunité de faire mieux aujourd’hui, ce que nous avons échoué hier.

La pessah, c’est la puissance de la richesse. Oui, je le dis, la puissance de la richesse matérielle. Car en effet, lorsque le peuple Hébreux a quitté l’Egypte, ils sont devenus riches, de pauvres et esclaves qu’ils étaient. Je comprends donc mieux pour les saintes écritures nous disent que Christ s’est fait pauvre afin que nous soyons riches. Nous sommes donc dans un période où Christ va restaurer les finances de son peuple, une période où Dieu va faire un miracle pour ceux qui croient en Lui et qui mettent leur foi et leur espérance en Sa personne.

Il s’agit donc d’un temps de libération de l’esclavage sous toutes ses formes. L’onction qui prévaut pendant la pâque, est une onction qui brise le joug que l’ennemi, pharaon, a voulu nous faire porter.

La pâque a pour objectif, une fois libérés, de nous faire rentrer dans la Terre Promise. Cependant, entre la Terre Promise et la pâque, il y a le désert. Tous les Hébreux ayant gardé la mentalité qu’ils avaient en Egypte sont morts dans le désert. Nous avons donc la responsabilité, tel que l’apôtre Paul nous y exhorte, d’être transformés par le renouvellement de notre intelligence afin d’accéder à la Terre Promise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question Sécurité *